DS LINGERIE MEdicale - Lingerie Médicale - Cancer du sein - Soutien Gorge Anita Care - Ligue Vaudoise contre le cancer - ligue valaisanne contre le cancer du sein - Marraines Cancer du sein - Marlies Dekkers - BIBI & BIBI - AMOENA - LES ULTRAVIOLETTES - soutien gorge avec protheses mammaire - soutien gorge pour mastectomie -Les Naturelles - Méthode chantani massage - hertig -amoena - foulards - bonnets - BNI - Lingerie Cancer du sein Suisse - Lingerie Cancer du sein

DS Lingerie Médicale, boutique spécialisée dans la lingerie du cancer du sein, vous propose cet article très intéressant pour vous éclairer sur le port des prothèses après une mastectomie. Vous pourrez ainsi trouver de nombreuses réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur le cancer du sein, les prothèses, la lingerie adaptée pour le cancer du sein. 

De plus, vous pourrez trouver sur cette page des références de sites qui pourront vous apporter des informations précieuses sur le cancer du sein :

 

Prothèses et lingerie

 

Rubrique réalisée en collaboration avec Madame Aebi, ORTHO-TEAM Berne.

N'hésitez pas à vous rendre sur ce site pour consulter leur autres articles :  https://forumdusein.ch/fr-CH/le-forum-du-sein-c-est

 

Puis-je porter une prothèse tout de suite après l’opération ?

 

Oui. C’est une prothèse provisoire en ouate qui se place dans le soutien-gorge. On la reçoit à l’hôpital.

 

Astuces:

  • Prendre à l’hôpital un soutien-gorge de type sportif. Une lingerie à balconnet ne permet pas de placer la prothèse provisoire et les baleines peuvent être désagréables voire douloureuses après l’opération.

  • Opter pour un soutien-gorge qui se ferme devant. Il peut être douloureux de mettre les bras derrière le dos après l’opération.

 

Quand la cicatrice est bien soignée, 6 à 8 semaines après l’opération, il est temps de passer à une prothèse définitive en silicone. Elle permet de retrouver sa silhouette et d’éviter les maux de dos dus au déséquilibre de la poitrine. Bien sûr, il n’y a pas d’obligation, chacune est libre de décider si elle veut porter une prothèse ou non. Ce n’est qu’après la radiothérapie et la chimiothérapie qu’on peut envisager de reconstruire le sein.

 

Où acheter une prothèse ?

 

Dans un magasin spécialisé remplissant les critères suivants :
 

  • Personnel formé qui prend le temps de conseiller

  • Vaste choix de prothèses

  • Intimité respectée. Il doit y avoir un lieu fermé séparé de la surface de vente

  • Choix d’articles de lingerie et de maillots de bain

 

L’idéal est de prendre rendez-vous avec une conseillère avant de se rendre au magasin. La bonne idée ? Se faire accompagner. L’avis extérieur du partenaire ou d’une amie peut être précieux.

 

Pour trouver un bon magasin, s’adresser au médecin, aux groupes de soutien, aux ligues contre le cancer cantonales ou surfer sur les sites des marques spécialisées :

  • Marque Amoena. Il n’y a malheureusement pas de site pour la Suisse romande, choisir « France » pour un aperçu de l’offre de prothèses, lingerie, maillots de bain et foulards. Liste des points de vente en Suisse allemande

  • Perosa : Liste des magasins en Suisse

Adepte du shopping online? Le site français Comptoir de Vie livre en Suisse.

Envie de rester chez soi? La conseillère en image Marianne Walker se déplace gratuitement à domicile dans toute la Suisse romande avec un choix de prothèses et de lingerie. Emily donne des consultations à domicile et dans son boudoir à Genève.

Comment choisir sa prothèse ?

 

Elle doit correspondre exactement à la taille et à la forme du sein, tout en étant bien tolérée par la peau.

 

Petit tour d’horizon des différents modèles :

 

Les modèles classiques (symétriques ou asymétriques) se glissent dans le soutien-gorge, soit directement, soit dans une poche prévue à cet effet. Certaines prothèses sont fabriquées de telle sorte qu’elles bougent en marchant.

 

Les modèles adhésifs se collent directement sur le corps grâce à des petites bulles qui adhèrent à la peau. Mais attention, il faut que la cicatrice soit bien plate, ce qui peut prendre quelques mois. Les plus ? Le poids de la prothèse n’est pas dans le soutien-gorge (ce qui pèse sur la bretelle) mais directement sur le corps. Sans compter une plus grande liberté de mouvement et une tenue parfaite quand on se penche en avant. Les moins ? Elle a tendance à se décoller avec la transpiration. A éviter en cas de bouffées de chaleur.

 

Les sportives opteront, en plus, pour une prothèse spécifique à leur activité. Il existe par exemple des prothèses de natation qui sont plus confortable sous l’eau. A porter avec un maillot de bain adapté.

 

Les prothèses partielles permettent de camoufler le volume du sein perdu lors d’une chirurgie conservatrice.

 

Toutes les prothèses sont fabriquées en silicone. Douces, inodores, elles ne se déforment pas, elles résistent au soleil et à l’eau chlorée ou salée (il faut tout de même les rincer après la baignade). Elles imitent bien la forme et la texture du sein.

 

Est-ce que c’est lourd ?

 

Le poids du silicone correspond à celui du sein. Il existe aussi des modèles plus légers pour les fortes poitrines et les femmes qui souffrent d’œdème lymphatique. Objectif : avoir moins de pression sur la bretelle du soutien-gorge.

 

Puis-je porter ma lingerie habituelle avec une prothèse ?

 

Finie la lingerie en dentelle sexy ? Les soutiens-gorge pigeonnants ? C’est sûr que les plus vamps d’entre nous devront revoir un peu leurs dessous. Mais les magasins spécialisés proposent un choix assez varié. Quant aux adeptes des sous-vêtements sportifs, elles pourront simplement coudre une poche à l'intérieur. Le truc est valable pour tous les soutiens-gorge confortables et adaptés au port de prothèse.

 

Au-delà de l’aspect esthétique, il faut penser au bon maintien de la prothèse et au confort :

  • Les bretelles ne doivent pas être trop fines

  • Les bonnets doivent être coupés haut sur la poitrine pour bien recouvrir la prothèse

  • Les bonnets doivent avoir une ou deux poches pour placer la prothèse

  • Attention aux baleines qui peuvent être douloureuses

Dois-je porter un maillot de bain spécial ?

 

Là aussi les magasins spécialisés ou des sites proposent des maillots - une ou deux pièces - spécialement conçus pour porter des prothèses. Mais rien n’empêche de coudre une ou deux poches dans son maillot.

 

Astuces :

  • Le maillot de bain doit être coupé haut sur la poitrine pour bien recouvrir la prothèse

  • Il doit monter haut sous les bras

  • Une bande sous la poitrine permet d’assurer un bon maintien

Combien coûte une prothèse ?

 

En moyenne, une prothèse définitive coûte 400 CHF. Les prothèses sur mesure coûtent environ 1000 CHF et les soutiens-gorges spécialisés une centaine de francs.

 

Est-ce remboursé ?

 

Deux cas de figure :

 

1. Je ne touche pas l’AVS : c’est l’AI qui rembourse.

 

J’ai droit à 500 CHF par an pour une prothèse et 900 CHF pour les deux seins.

 

Mode d’emploi :


Je paie moi-même la prothèse.

Je remplis le formulaire pour l’AI (à demander au magasin spécialisé ou au médecin).

J’envoie à l’AI le formulaire rempli et une copie de la quittance.

 

2. Je touche l’AVS : c’est la caisse-maladie qui rembourse.

 

J’ai droit à 360 CHF par an pour chaque côté, moins la quote-part de 10% à ma charge et pour autant que ma franchise annuelle ait été dépassée.

 

Mode d’emploi :


Je paie moi-même la prothèse.

J’envoie une copie de la quittance à la caisse-maladie.

 

A noter : Les caisses-maladie accordent 90 CHF par année pour des soutiens-gorge spéciaux. Aucune aide financière n’est prévue pour les maillots de bain.